Skip to Content

L’ACEI recommande que le gouvernement développe une équipe d’intervention d’urgence pour la communauté

Ottawa, 14 juillet 2010 – Dans sa soumission pour la consultation d’Industrie Canada sur l’économique numérique, l’Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) recommande que le gouvernement du Canada améliore sa capacité de répondre aux urgences en mettant sur pied une Équipe communautaire d’intervention d’urgence (CERT). L’ACEI encourage également fortement le gouvernement à s’assurer que la CERT a la capacité de répondre aux menaces contre le Système des noms de domaine par l’entremise du DNS-CERT.

Une DNS-CERT serait constituée de spécialistes techniques qui seraient en mesure de répondre de manière opportune aux menaces ou aux dommages faites au DNS, une partie essentielle de l’exploitation d’Internet et une partie intégrante des réseaux de communication du Canada. Il existe de nombreuses entités dans le monde qui exercent les fonctions d’une CERT pour l’Internet et il est de plus en plus question de développer une DNS-CERT à l'échelle mondiale.

« Certes, l’Internet est essentiel non seulement pour l’économie canadienne, mais pour le bien-être de la société canadienne  dans son ensemble » a déclaré Byron Holland, président et chef de la direction de l’ACEI. « Le Canada doit être prêt à  intervenir en cas d’une urgence qui impliquerait l’infrastructure même d’Internet  et ce, pour la protection et la sécurité des Canadiens.  Pour cette raison, nous recommandons que la DNS-CERT fasse partie de la stratégie globale d’intervention d’urgence du Canada. »

Au cours des dernières années, le DNS mondial a subi toutes sortes de menaces  y compris des attentats par le crime organisé. La guerre et le terrorisme cybernétiques sont de plus en  plus menaçants. Selon un rapport préparé par Symantec diffusé en 2008, la production de logiciels nuisibles destinés à infiltrer les ordinateurs pourraient actuellement dépasser celle des logiciels sérieux.

Il s’agit d’une des 19 recommandations de grande envergure faites par l’ACEI en réponse à la consultation  d’Industrie Canada  sur l’économie numérique. Les recommandations de l’ACEI vont d'un encouragement au gouvernement d’orienter son pouvoir d'achat pour adopter la version 6 (IPv6) du protocole Internet, la prochaine génération conçue pour  traiter les demandes actuelles et futures d’adresses Internet jusqu’à la recommandation  d’élaborer une stratégie nationale de littératie numérique dans le cadre de la stratégie d’économie numérique.

Comme partie de sa soumission, l’ACEI a développé une théorie et une représentation  graphique de ce qu’elle appelle la chaîne de valeur Internet – la capacité sans égal d’Internet de favoriser la croissance économique :

La chaîne de valeurs de l’économie numérique

La chaîne de valeurs de l'économie numérique

L’Internet stimule la créativité humaine à l’aide de technologies, de possibilités et de milieux nouveaux qui entraînent l’innovation en matière de produits, de services et de processus. Ces produits, services et processus améliorent la productivité des personnes et des entreprises, et donc augmentent leur  compétitivité et celle du Canada dans l’économie numérique mondiale.

Le gouvernement du Canada a lancé des consultations nationales sur le développement d’une stratégie d’économie numérique, en mai 2010. Le secteur privé, les organisations non-gouvernementales, le milieu universitaire et le grand public ont tous été invités à y participer. La soumission de l’ACEI a été rendue publique et on peut la consulter sur le site de l'ACEI.

-30-

À propos de CIRA
L'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (AECI) est l’organisme qui gère l'espace de domaine .CA, développe et met en œuvre des politiques qui soutiennent la communauté Internet du Canada et représente le registre .CA à l’échelle internationale.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
Jennifer Austin
Communications et commercialisation
(613) 237-5335, poste 296
jennifer.austin@cira.ca