Le .CA a été créé en 1987, alors que la responsabilité du domaine a été confiée à M. John Demco de l'Université de la Colombie-Britannique par M. Jon Postel. Jusqu'à ce que l'ACEI prenne la relève 13 ans plus tard, le registre .CA a été géré par un groupe de bénévoles qui ont érigé ses fondations en vue de sa croissance future.

Selon la perception des internautes, le .CA projette l'honnêteté et la sécurité; il inspire confiance, et au-delà de tout, il est clairement canadien. Et cela pèse dans la balance alors que 69 pour cent des internautes canadiens sont d'avis que les entreprises et les organisations canadiennes devraient mettre en ligne un site Web .CA. La majorité d'entre eux, soit 62 pour cent, ne se limitent pas à désirer soutenir les entreprises canadiennes, puisqu'ils déclarent en outre que le .CA est important et que les entreprises canadiennes en ligne feraient bien d'y recourir. Il ne fait aucun doute que la population canadienne souhaite interagir avec ses pairs et les soutenir.

L'augmentation des enregistrements de .CA atteint un sommet depuis les quelques dernières années. Alors que l'enregistrement du millionième nom de domaineUn nom de domaine est une chaîne de mots identifiant l’adresse de l’ordinateur sur Internet. cira.ca en constitue un exemple. .CA est survenu 21 ans après la création du registre, tout juste 4 ans se sont écoulées avant qu'ait lieu, en novembre 2012, celui du second millionième. À partir d'une recherche menée par l'ACEI auprès de la population canadienne, l'organisme a su créer un instantané du sentiment qu'évoque le .CA chez les internautes canadiens, ce qui contribue à expliquer pourquoi la croissance du registre est si fulgurante.

Les Canadiens préfèrent de loin le .CA lorsqu'il s'agit de sites visités à des fins commerciales (49 pour cent en faveur du .CA contre 17 pour cent penchant pour le .COM) ou de sites consultés à des fins personnelles (54 pour cent préférant le .CA contre 10 pour cent soutenant le .COM), et tout particulièrement aux fins d'activités telles que les transactions bancaires, les achats et la consultation des actualités.

54% .ca vs 10% .com - personal website domain preference | 49% .ca vs 17% .com - business website domain preference
quotes-3

Avant l'enregistrement du millionième nom de domaine .CA, 21 ans se sont écoulées, et le second millionième a été enregistré à peine 4 ans plus tard.

Taux de croissance et enregistrements par trimestre civil

Les attributs qui font en sorte que le .CA surpasse le .COM, son principal concurrent, sont cruciaux pour les entreprises canadiennes. La sûreté, la sécurité ainsi que le fait qu'il soit canadien et digne de confiance comptent au nombre de ces aspects.

Outre le fait que son image de marque soit profondément enracinée au Canada, le .CA remporte aussi un franc succès parmi les registraires et les titulaires. Lorsqu'il s'agit de l'identification canadienne, le .CA récolte un score beaucoup plus élevé, alors que 92 pour cent des internautes canadiens l'assimilent au pays. Une nette majorité de titulaires, soit 78 pour cent, se disent satisfaits de leur nom de domaine .CA. Quant aux services offerts par l'ACEI, 92 pour cent des registraires, soit une très vaste majorité d'entre eux, en sont satisfaits. En ce qui a trait à faire en sorte que le .CA continue à occuper un « espace d'étalage » raisonnablement prépondérant, cette donnée est déterminante.

Alors que les registraires et les titulaires .CA s'en disent généralement très satisfaits, le domaine jouit d'un appui des plus robustes. Cela permet de présumer que la croissance du registre .CA se poursuivra alors que de plus en plus d'organisations comprendront les avantages que le choix d'un .CA leur procurera. De fait, selon 89 pour cent des internautes canadiens, être titulaire d'un .CA est important, et 75 pour cent d'entre eux préfèrent, dans toute la mesure du possible, soutenir des entreprises canadiennes.

quotes-3

Selon 89 pour cent des Canadiens, il est important, à ce titre, de choisir le .CA.

Satisfaction de registraires

« drapeau canadien sur le sac à dos numérique »

M. David Fowler,
directeur, marketing et communications

Bien que la performance du .CA au pays se soit révélée exceptionnelle, quelques forces du marché viendront bientôt perturber l'industrie.

Le lancement de nouveaux gTLD est sans doute le changement le plus important à l'horizon. Cela dit, le comportement des consommateurs modifie aussi le marché dans lequel nous évoluons. Songeons au recours accru aux réducteurs d'URLUn service qui abrège considérablement l'adresse URL (Uniform Resource Locator). Le réducteur fait appel à une redirection HTTP afin d'établir le lien avec la page Web vers laquelle pointe l'URL intégrale. Avec l'avènement des médias sociaux et de la mobilité, alors que l'espace est précieux, ce type d'outils est devenu populaire., aux codes à barres 2DCode en deux dimensions, qui prend la forme d'un ensemble composé de traits, de carrés, de points, de polygones ou d'autres figures géométriques dont on se sert pour livrer de l'information. Certains types de codes à barres 2D sont destinés à être lus par l'appareil photo d'un terminal mobile capable d'interpréter les données ou de donner accès par Internet à une source d'information., au géomarquageAjout d'un ensemble de données géographiques à un contenu numérique afin de déterminer l'endroit d'où il provient. Des photos, des vidéos, des textos et d'autres contenus numériques peuvent faire l'objet d'un géomarquage. ainsi qu'aux navigateurs plus intuitifs.

L'équipe de l'ACEI a fait preuve d'un dynamisme sans précédent en matière de marketing du .CA, et les gains ainsi réalisés sont évidents. Le .CA a continué à gagner du terrain par rapport au .COM, et la part de marché du premier s'est accrue aux dépens de celle du second. Une part de cette croissance est attribuable au regain de fierté nationale ressentie par la population canadienne. Ce fait est appuyé par la recherche continue que mène l'ACEI auprès de sa clientèle ainsi que par la rétroaction que l'organisme reçoit au quotidien par l'entremise des médias sociaux. Le .CA est fréquemment décrit à titre de « drapeau canadien sur le sac à dos numérique ».

Il est évident que l'ACEI, tout comme le .CA, occupent une position de choix qui leur permettra de résister aux effets négatifs de ces perturbations et d'en mettre à profit les retombées positives, notamment la sensibilisation accrue à l'importance des noms de domaine.

Comme le montre le tableau ci-dessus, le taux de croissance et les enregistrements continuent à progresser. Qui plus est, les ccTLD devancent les gTLD. Même s'il est délicat d'attribuer cette montée à un facteur unique, elle est vraisemblablement le résultat de l'intensification des activités de marketing par les gestionnaires des ccTLD, de l'amenuisement des noms de domaine .COM disponibles et, du moins au Canada, d'une fierté nationale à la hausse.

Part de marché du .CA – perspective quinquennale

.CA par province

Les régions dans lesquelles la majorité des noms de domaine .CA sont enregistrés sont généralement celles dans lesquelles la densité de la population et des entreprises est la plus élevée au pays.

Préférence pour le .CA au détriment du .COM – usage commercial

Lorsqu'il s'agit de recourir à Internet à des fins personnelles ou commerciales, les Canadiens privilégient fortement le .CA, particulièrement quand vient le temps de veiller à leurs transactions bancaires et à leurs achats ou de consulter les actualités.

Préférence pour le .CA au détriment du .COM – utilisation personnelle

Lorsqu'il s'agit de recourir à Internet à des fins personnelles ou commerciales, les Canadiens privilégient fortement le .CA, particulièrement quand vient le temps de veiller à leurs transactions bancaires et à leurs achats ou de consulter les actualités.

Pour les Canadiens, jusqu'à quel point est-il important de disposer du .CA?

Chez les Canadiens qui éprouvent une préférence pour un nom de domaine, la majorité préfèrent le .CA au .COM, et ce, tant pour leurs activités commerciales que personnelles.

Préférences en matière de domaine par activités

n=1,000 en 2012;

Attributs les plus importants du .CA

Total des utilisateurs d'Internet (n = 1.000)

Les entreprises et les organisations canadiennes feraient bien d'utiliser le .CA pour leur site Web

Performance du .CA – satisfaction des titulaires