Aller au contenu principal

Au cours de mon trajet vers les bureaux de l’ACEI à Ottawa, j’ai vu plusieurs terrains vacants sur Bank Street. Ils n’ont pas l’air d’être en vente, des plans de construction ne semblent pas prévus, et ils sont souvent couverts de mauvaise herbe. Ces terrains représentent l’immobilier de premier ordre, et ceux qui les possèdent les laissent déserts.

Un phénomène similaire se produit avec l’immobilier en ligne : les noms de domaine. Notre équipe de soutien reçoit parfois ces questions :

Je veux vraiment ce nom de domaine .CA, mais il est déjà enregistré et personne ne l’utilise! Comment puis-je l’avoir? Parfois, ce message est suivi de : Vous gérez les domaines .CA, ne pouvez-vous pas simplement me le donner? J’ai conçu un plan excellent pour m’en servir!

En tant que Canadiens polis, mais fermes, nous devons leur répondre :

Veuillez nous excuser, mais cela ne fonctionne pas vraiment comme ça!

En tant que Canadiens polis, mais fermes, nous devons leur répondre :

Veuillez nous excuser, mais cela ne fonctionne pas vraiment comme ça!

La réalité est que les gens tombent sur des noms de domaines tous les jours, mais ne prennent pas le temps de se demander :

  1. comment choisir le bon nom de domaine pour leur entreprise, ou
  2. comment diable faire si celui qu’ils veulent est déjà enregistré.

Alors, permettez-nous de partager quelques détails importants qui vous aideront si vous êtes paralysé dans vos démarches pour trouver un super nom de domaine pour votre entreprise.

Conseil : Si possible, enregistrez un nom de domaine lorsque vous commencez à fonder votre entreprise.

Voici Mike de Canmore. Mike a investi plusieurs heures pour trouver son nom d’entreprise, déposer une marque de commerce et enregistrer son entreprise avec le gouvernement. Puis, il s’est rendu compte que l’équivalent parfait pour le nom de domaine .CA de son entreprise était déjà pris.

Ne soyez pas comme Mike.

Les propriétaires d’entreprise peuvent se rendre service en évitant cette situation; ils n’ont qu’à songer à ce que leur nom de domaine sera avant de parler publiquement de leur entreprise et de ce qu’elle compte faire, et avant même de finir de remplir tous les documents. En fait, les propriétaires d’entreprise devraient réfléchir aux noms de domaine qui sont libres lorsqu’ils prennent la décision finale de choisir un nom d’entreprise, et enregistrer le nom de domaine en avance.

Vous pouvez faire une recherche pour voir quels noms de domaine sont libres ici.

Une autre étape importante pour votre nouvelle entreprise est de naviguer sur la toile pour découvrir les noms qu’utilisent les autres entreprises. En plus de voir quels sites Web pourraient avoir un nom similaire, vous pourrez en apprendre sur les noms d’utilisateur et les pseudonymes choisis sur les plateformes de médias sociaux populaires. Ce n’est pas la fin du monde si l’équivalence exacte à votre nom d’entreprise est déjà prise, mais la cohérence de la marque est un élément important qu’il faut tenir compte.

Que faire si le nom de domaine de mon choix est déjà enregistré?

Toutes les entreprises, grandes ou petites, peuvent éprouver des difficultés à obtenir un domaine qui est déjà enregistré.

Même une entreprise de renommée mondiale comme Tesla a eu des ennuis à avoir leur nom de domaine de choix. Après avoir lancé leur site sous le nom de domaine teslamotors.com, Tesla a finalement dû débourser une petite fortune pour acquérir tesla.com dans le marché secondaire.

Même si vous désirez poursuivre votre chasse à nom de domaine dans le marché secondaire, plusieurs avantages s’offrent à vous lorsque vous prenez tout d’abord un nom de domaine différent.

Remarque : Dans des circonstances particulières, les entreprises qui croient avoir les droits d’utiliser un nom de domaine précis, et dont la marque de commerce est enregistrée, peuvent consulter la politique de règlements de différends (PRD) de l’ACEI.

Commencez à créer votre site Web avec un autre nom de domaine.

En lançant votre site Web avec un nom de domaine différent, ce que vous sacrifiez en cohérence de marque, vous pourriez le regagner en vitesse. Plusieurs méthodes créatives existent pour trouver un nom de domaine court et mémorable qui représente votre entreprise.

Pendant que vous faites croitre votre entreprise, lancez-vous dans le monde virtuel avec un nom de domaine alternatif, puis poursuivez votre quête du nom de domaine idéal et, si cela fonctionne, faites le changement plus tard.

Vérifiez la date d’expiration

Lorsque vous utilisez l’outil de recherche de domaine de l’ACEI et que vous voyez qu’un nom de domaine est enregistré, vous pouvez cliquer sur l’onglet « Infos sur le domaine » pour voir la date d’expiration. Si cette date approche, vérifiez le statut du domaine couramment et essayez de l’acquérir lors d’une session de noms de domaine devant être libérés (TBR) (particulièrement important pour les domaines supérieurs), ou vous pouvez attendre et voir s’il se rendra à la prochaine étape du cycle de vie du domaine, soit du TBR à la disponibilité générale.

Que faut-il savoir sur l’achat d’un domaine dans le marché secondaire

Lorsqu’on achète un domaine flambant neuf, l’enregistrement des noms se fait de manière presque instantanée. En revanche, le temps pris pour communiquer avec le titulaire d’un nom de domaine déjà enregistré, attendre leur réponse, négocier un prix adéquat et effectuer le transfert peut prendre des semaines ou des mois même.

« La vaste majorité des gens qui ont besoin d’aide pour acheter un nom de domaine sont étonnés par le prix que cela coûte. Je perce la bulle de beaucoup de gens », dit Bill Sweetman, président de Name Ninja, une firme canadienne dédiée à aider les entreprises à obtenir le domaine de leur choix dans le marché secondaire. « Si vous êtes chanceux, vous pourriez peut-être parvenir à acheter votre domaine dans le marché secondaire pour moins de 5 000 $. »

À l’autre extrémité du spectre, jobs.ca a été revendu dans le marché secondaire pour 600 000 USD. Il s’agit du nom de domaine .CA enregistré et annoncé publiquement sur le marché secondaire qui a été vendu le plus cher selon namebio.com.


Quelques domaines supérieurs (courts, mots-clés) seraient l’équivalent d’une propriété située sur le bord de l’eau et près du centre-ville de Toronto : vous payez davantage pour un établissement de luxe.

Un autre facteur sur votre habileté à obtenir un nom de domaine sur le marché secondaire à prendre en compte est s’il est présentement utilisé. « Si le nom de domaine n’a aucun contenu, aucun site Web actif ou est “parqué”, les chances sont plus élevées que le vendeur ait envie de le vendre », explique Bill. « Cela dit, un domaine parqué implique souvent que vous faites affaire avec un investisseur de domaines qui se charge d’un large éventail de domaines qu’il cherche à revendre à profit. »

Comment communiquer avec quelqu’un qui possède présentement un domaine

Si vous trouvez un domaine qui est déjà enregistré, vous pouvez cliquer sur « information du domaine » ou utiliser WHOIS tab qui pourrait vous donner les coordonnées. Prenez note que l’ACEI protège les renseignements personnels des titulaires individuels, à moins qu’ils aient spécifiquement accepté que leurs coordonnées soient affichées dans le système WHOIS.

Si aucune coordonnée n’est affichée, l’ACEI possède un outil appelé Formulaire de remise de message qui permet d’envoyer des courriels au titulaire d’un domaine sans avoir à montrer l’adresse électronique de ce dernier. Il est également possible d’utiliser ce formulaire pour envoyer des offres de domaines. Faites tout de même attention : il y a plusieurs situations où il serait préférable de recourir aux services d’un courtier de noms de domaine.

Quand utiliser un courtier de domaines

En utilisant un courtier de domaines, vous pouvez cacher votre identité, ce qui peut faciliter les négociations. Par exemple, un investisseur de domaines se fait approcher par ABC Co. pour l’achat d’un nom de domaine. Après une petite recherche, l’investisseur apprend qu’ABC Co. possède des recettes annuelles de 100 M$, ce qui pourrait l’encourager à monter augmenter le prix. Un autre défi est d’essayer de négocier une vente de domaine par vous-même sans révéler votre identité. Malheureusement, un courriel comme celui-ci : « À qui de droit, Je possède un montant d’argent surprise que je souhaite vous offrir, mais je ne veux pas que vous sachiez qui je suis! », sonne beaucoup comme un courriel d’hameçonnage et risque d’être ignoré.

De plus, les courtiers de domaines possèdent un profond puits de connaissances dans :

  • le dépistage d’une personne qui a enregistré un domaine;
  • l’évaluation de la valeur du nom de domaine envers celle du marché et dans la négociation du prix en votre nom;
  • la gestion des transferts et des paiements.

Services de courtiers

Voici une liste de courtiers avec lesquels vous pouvez travailler. Ils offrent tous des services différents à tarifs différents.

Remarque : L’ACEI n’est affiliée à aucun des courtiers de domaines et il ne s’agit pas d’une liste exhaustive. Ils sont classés en ordre alphabétique.


Ouf. On comprend bien qu’il s’agit de beaucoup d’information. Mais le marché des noms de domaines est assez complexe lorsqu’on le regarde de plus près. Pour résumer, voici quelques conseils qui vous aideront à obtenir un nom de domaine incroyable pour votre entreprise :

  • Enregistrez votre nom de domaine le plus tôt possible dans le processus de lancement de votre entreprise.
  • Si le nom de domaine que vous voulez est déjà pris, créez votre site Web avec un autre nom de domaine.
  • Pensez ensuite à demander les services d’un courtier de domaines pour vous aider à obtenir le domaine que vous voulez vraiment.