Aller au contenu principal

Vous aimeriez en savoir plus sur la façon d’enregistrer un nom de domaine comportant des caractères français accentués? Nous avons regroupé pour vous quelques renseignements afin que vous en appreniez davantage sur le fonctionnement du système de noms de domaine (domain name system [DNS]) quand il s’agit de ce type de noms de domaine.

Qu’est-ce qu’un nom de domaine internationalisé (IDN)?

Les IDN permettent aux gens de partout dans le monde d’utiliser des noms de domaine écrits dans leur langue avec les caractères qui lui sont propres. Certains noms de domaine contiennent des caractères non compris dans l’American Standard Code for Information Interchange (le code ASCII). En d’autres mots, les IDN sont des noms de domaine qui comportent des caractères absents de l’alphabet latin de base (de A à Z) et des caractères numériques (de 0 à 9) ainsi qu’autres que le trait d’union (-), lesquels sont utilisés par des internautes dont la langue s’écrit en caractères différents (par exemple, l’arabe) ou qui contiennent des mots comportant des signes diacritiques (tels que les caractères français accentués). Les IDN constituent un mécanisme permettant au DNS de reconnaître les noms de domaine comportant ces caractères lorsqu’ils sont tapés par les internautes. 

Il existe deux façons de représenter un IDN. L’étiquette-U correspond à la forme Unicode d’un IDN. Il s’agit de la manière dont le domaine est présenté à l’internaute dans la barre d’adresse du navigateur soit écrit au moyen de ses caractères initiaux, soit avec les caractères accentués. Par exemple : façon.ca.

La deuxième façon, l’étiquette-A, est le nom en code ASCII d’un IDN sans caractères accentués – il ne contient que les caractères de l’alphabet latin de base (de A à Z) et des caractères numériques (de 0 à 9) ainsi qu’éventuellement, le trait d’union (-). Pour représenter un IDN sous forme d’étiquette-A, l’étiquette-U est convertie au moyen d’une syntaxe de codage appelée punycode. En l’utilisant, les caractères autres qu’en code ASCII sont convertis en un format qui ne recourt qu’aux caractères du code ASCII. Cela permet la reconnaissance du nom de domaine d’origine selon un processus unique et réversible.

Par exemple, lorsque façon.ca est utilisé, il est converti en étiquette-A et représenté comme suit : xn--faon-1oa.ca.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet des IDN, consultez le site Web de l’ICANN.

Comment le .CA gère-t-il ses IDN?

En 2012, l’ACEI a entrepris d’accepter tout l’éventail des caractères français dans les noms de domaine .CA : é, ë, ê, è, â, à, æ, ô, œ, ù, û, ü, ç, î, ï, ÿ. Lorsqu’un .CA est enregistré, toutes les variantes d’un nom de domaine comportant ces caractères accentués (ce que nous appelons le « lot administratif ») sont réservées à l’intention du titulaire concerné, et leur enregistrement par quelqu’un d’autre est impossible.

Bien que ces noms de domaine soient réservés à l’intention du titulaire, ils ne sont pas actifs – c’est‑à‑dire qu’ils ne sont pas résolus de manière automatique. Le titulaire doit les enregistrer auprès d’un registraire qui offre ce service. Chaque nom de domaine que vous souhaitez utiliser doit être enregistré individuellement, et ce, auprès du même registraire. Chacun de ces noms enregistrés aura son propre cycle de vie.

À titre d’exemple, le lot administratif de cira.ca comporte les 18 variantes suivantes :

  • cira.ca
  • cirâ.ca
  • cirà.ca
  • cîra.ca
  • cîrâ.ca
  • cîrà.ca
  • cïra.ca
  • cïrâ.ca
  • cïrà.ca
  • çira.ca
  • çirâ.ca
  • çîra.ca
  • çîrâ.ca
  • çîrà.ca
  • çïra.ca
  • çïrâ.ca
  • çïrà.ca
  • çirà.ca

Comment transférer un lot administratif à un autre registraire?

Si un titulaire décide de transférer un nom de domaine d’un lot administratif à un autre registraire, toutes les variantes comprises dans ce lot devront être transférées simultanément. Une demande de transfert distincte doit être entreprise pour chacun des noms de domaine enregistrés faisant partie du même lot administratif.