Aller au contenu principal

Les bibliothèques publiques de Terre-Neuve-et-Labrador

NLPL-case-image2.png

Situation

Le service des TI des bibliothèques publiques de Terre-Neuve-et-Labrador gère 94 emplacements mettant plus de 400 ordinateurs à la disposition de ses usagers, en plus d’offrir un accès gratuit à l’Internet par le biais de ses postes informatiques et d’une connexion Wi-Fi publique. La taille des emplacements, leur empreinte informatique et les connaissances des usagers et du personnel en matière de cybersécurité varient considérablement d’un endroit à l’autre. En plus d’assurer le bon fonctionnement des systèmes, l’équipe travaille à améliorer l’accès à l’Internet grâce à un système d’ouverture de session et de réservation de postes informatiques. Elle effectue également le suivi des services les plus populaires afin de transmettre les données recueillies à la direction. Enfin, lorsque c’est possible, l’organisation privilégie les solutions canadiennes qui lui permettent de mieux gérer ses coûts et les fluctuations des taux de change ainsi que de conserver les données publiques du pays à l’intérieur des frontières.

Problème

En plus de renforcer la cybersécurité de l’organisation, l’équipe devait configurer un filtrage de contenu qui lui permettrait de s’assurer qu’aucun contenu inapproprié ne serait visionné dans les bibliothèques publiques fréquentées par des familles. La gestion d’un grand nombre d’emplacements réseau à l’aide de pare-feu traditionnels ou de filtrages sur routeurs était particulièrement chronophage, et l’équipe n’arrivait plus à se tenir au fait des nouvelles menaces et des mécanismes de contournement des filtres en constante évolution. En raison de nombreux projets déjà en cours, l’organisation devait enfin se doter d’une solution qui n’allait pas requérir d’importants investissements en ressources, mais qui allait lui permettre d’assurer une uniformité sur l’ensemble des réseaux et qui allait pouvoir être gérée de façon centralisée..

Solution

Le pare-feu DNS D-Zone de l’ACEI a été la solution tout indiquée. Il est maintenant possible pour l’équipe de gérer le filtrage de contenu dans tous ses emplacements au moyen d’un simple changement de DNS transmis aux routeurs et passerelles locaux. Les bibliothèques publiques peuvent également afficher un message personnalisé sur les pages bloquées, lequel inclut l’adresse courriel de leur système de gestion des services d’assistance. Cela permet aux utilisateurs de facilement comprendre pourquoi la page à laquelle ils tentent d’accéder est bloquée et de demander l’accès à des sites qui pourraient en réalité leur permettre de poursuivre leurs recherches.

Le soutien offert par l’ACEI est véritablement ce qui lui permet de se démarquer de la concurrence. Il nous fallait pouvoir traiter les adresses IP dynamiques et plutôt que de nous faire attendre indéfiniment, l’ACEI s’est relevé les manches et nous a offert une solution personnalisée. Aucun autre fournisseur ne s’engagerait à ce point à aider un client. Il nous a été facile et rapide de déployer le D-Zone à travers tous nos emplacements. Cela ne nous a demandé qu’à peine plus d’une semaine. 

Mark Coleman, administrateur de réseau

Résultat

La couche de cybersécurité supplémentaire permet d’améliorer la protection des employés et des utilisateurs des ordinateurs publics, en plus d’offrir une protection additionnelle à tous ceux qui se connectent au Wi-Fi au moyen de leurs appareils personnels. Grâce aux messages personnalisés, l’équipe des TI est également en mesure de communiquer avec les utilisateurs finaux qui tentent d’accéder à des sites qui semblent sûrs (tels les sites de téléchargement de pages de livres à colorier), mais qui se révèlent être des points de distribution de logiciels malveillants, et de les informer sur les enjeux de cybersécurité. Enfin, le personnel des bibliothèques locales n’a plus à répondre aux demandes d’accès à des sites particuliers, puisque les utilisateurs finaux reçoivent des informations claires leur expliquant pourquoi leur contenu a été bloqué. Cette solution a permis de transformer les usagers possiblement mécontents en des usagers satisfaits. .